Au Bois des Eldars - Le forum
AVERTISSEMENTS

Bonjour,

Nos conseils ne vont à l'encontre d'aucune croyance ni pratique.

Ils ne remplacent en aucune façon les conseils de votre médecin, ni aucun traitement médical...

Merci

Au Bois des Eldars - Le forum

Parapsychologie, Esotérisme, Nature, Psychologie, Sciences, Minéraux...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Questions ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cécile
Admin


Nombre de messages : 393
Age : 35
Localisation : ici et maintenant
Date d'inscription : 21/09/2007

MessageSujet: Questions ???   Jeu 25 Oct - 18:18

Que pensez-vous du libre arbitre ??? scratch

Bon courage....Cécile flower
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eldar-lille.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions ???   Sam 27 Oct - 4:08

Chère Cécile,

le libre arbitre est une jolie noeud de problème, mais savoir quel est le problème du problème, c'est déjà pas mal ...

D'une manière simple d'abord, il faut regarder pourquoi ce thème pose problème. Si je tu nous avias demandé ce qu'on pense des betteraves, ce n'aurait pas été pareil.

D'un aspect, si on nie le libre arbitre, alors il faut admettre que cette discussion est inutile, puisque tu seras déterminée à l'avance à un point de vue.
Mais si on t'accorde le libre arbitre absolu, alors cette discussion n'e ndevient pas moins sensée, puisque tu auras loisir de me congédier, hop hop hop, sans jamais avoir à considérer ce que je raconte.

Bref, cette approche frontale du problème est stérile. Alors on va essayer de voir, de décortiquer la bête : de quoi parle t on quand on parle de libre arbitre ? On peut facilement découvrir des tas de libres arbitres possibles dès qu'on commence à faire des groupes, et pour ainsi dire, à chaque groupe correspond une liberté et une détermination.
Généralement, sous des termes assez grossiers, on appelle sociologie, psychanalyse, neuropsychologie, économie etc etc tout une série de groupe de déterminations qui renvoie à chacun à une liberté possible. Le libre arbitre en économie devient libéralisme, en sociologie "révolution", en psychanalyse surmonter ses névroses, et on n'a pas encore trouvé le libre arbitre qui correspond à la neuropsychologie ...
Pourquoi parlé je de cela ? Bon, c'est surtout pour renvoyer dos à dos tous les arguments qui parleraient de l'un ou de l'autre de ces deux cas, comme parlant d'autres choses que le libre arbitre ...

Bon, ce dont on a besoin, pour pouvoir parler du libre arbitre, c'est d'une théorie de l'Acte, car quand on parle de libre arbitre, je demande qu'on me parle d'acte libre. certes, on me dira : qu'est ce que tu fais de la liberté de penser etc etc ? C'est que le libre arbitre a au moins deux faces : 1/ la capacité à s'autodéterminer 2/ le fait de ne pas subir d'influence extérieure. (vous verrez qu'on peut ainsi multiplier par deux nos champs précédents et multiplier par deux le nombre de libérations et d'esclavages possibles, ça ne fait que 4 thèmes * couple libre/déterminer * couple deux définitions de la liberté, ça ne fait que 16 combinaisons c'est à dire 16 paragraphes à écrire et que je vous épargne, il est pas gentil ?)
Donc je demande une théorie de l'acte. Or, où est notre problème second, c'est que traditionnellement, une théorie de l'acte exige qu'on décrive le monde dans lequel cet acte se décrit, c'est à dire, une métaphysique et une physique.
Tu pourras te prononcer sur le libre arbitre uniquement quand tu m'auras dit quelle est ton ontologie, ta métaphysique et ta physique ... Mais quand même, il me semble qu'il y a eu des actes libres bien en amont de ces réflexions ...
D'où ma thèse : le Monde ne précède pas l'Acte, au contraire, l'Acte s'inscrit dans le Monde qui le décrit, Monde et Acte sont donnés en même temps, dans la structure d'un Acte en train de se faire ... Si vous vous souvenez de ce passage du Faust de Goethe, où faust veut retraduire la Bible, et corrige le "Au commencement était le Verbe" par "Au commencement était l'Acte" ... Bon ,c'est la même chose ....

De là, ma conclusion toute provisoire mais qui servira à alimenter les débats : est ec que j'ai besoin de mon libre arbitre pour tous mes Actes ? Est ce que tous mes actes ont besoin de mon libre arbitre ?

Est ce que quand je me rase le matin, ça doit être nécessairement un acte libre ?

On sent bien que le Libre Arbitre, ce n'est pas l'attribut de tous les actes ... Quand on se rase le matin, l'existence d'un Monde ou de la Liberté est toute indifférente. Je pourrais me raser tous les matins de la même façon, même si le monde avait cessé d'exister durant la Nuit ...

Bon, il est un peu tard, et j'espère que cela suffira comme petite introduction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions ???   Sam 27 Oct - 19:32

BONJOUR cheers ,

libre arbitre le mots est laché... affraid
Nous vivons dans une société dirigiste qui ne laisse pas de place à la spontanéïté,au volontariat et à la libre expression dans ce cas pouvons dire que le libre arbritre trouve encore sa place...

Si vraiment je me fondais sur les modèles modernes je rejeterai en bloc l'intervention précédente en la qualifiant de partiellement hors sujet bien que je sois d'accord avec le point de vue de solstice. Dans ce cas je le priverais de sa libre expression et de son libre arbitre car à bien y réfléchir il dénote le sujet selon sa façon de voir et donc il fait preuve de libre arbitre.

En effet qu'est ce que le libre arbritre sinon la volonté d'agir et de pensée selon sa propre volonté, ses propres " croyances" (quoi que le mots peut encore être fort puisque les courants principaux et a forciori dominateur qui ont voulu s'imposer en tant que croyance "nationale ou internationale" ont supprimer le libre arbitre), ses propres us et coutumes.

Le libre arbitre n'a de relations qu'avec la véritable personnalité, la véritable identité que nous possédons tous en nous. De par la quête qui nous anime tout au long de notre vie ce même libre arbitre d'ailleurs a la faculté de ce modifier au fil du temps. bounce
Pour finir le libre arbitre c'est simplement la vérité crue, autrement dit la simplicité de vivre sans vouloir dominer ni soi, ni les autres, en étant conscient que nous ne sommes que d'infimes particules de ce monde.
cyclops

dans l'attente de vous lire rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions ???   Mer 31 Oct - 9:34

Il y a beaucoup de façons de me mettre en colère, la première étant de me dire hors sujet ...

Je vais devoir expliquer ce que je voulais faire : je voulais me débarasser de la question des inclinaisons sociales, qui bien qu'existantes, n'est pas le problème ici. Aussi parlez de "société dirigiste", c'est rater mon approche, plus ontologique.
En effet, on peut supprimer toutes les inclinaisons, toutes les déterminations, cela ne fait qu'embrasser une des deux définitions du lbar : la 2/, celle de ne subir aucune pression. La 1/ me paraît plus intéressante : la faculté de se déterminer, et ce problème là, il faut le poser plus alrgement que sur des bases sociales.

Bref, et pour conclure, j'avais essayé de montrer que pour discuter le libre arbitre, il fallait discuter une théorie de l'Acte.

Alors, cher lapin des îles, je vais te poser une question de base : est ce qu'une définition suffit à afire exister une chose ?
Tu définis le libre arbitre, comme tu l'entends, mais est ce que cela suffit à la faire exister ?
Parce que de mon point de vie, tu définies qch qui n'existe pas : "la vérité crue, autrement dit la simplicité de vivre sans vouloir dominer ni soi, ni les autres, en étant conscient que nous ne sommes que d'infimes particules de ce monde", premièrement, identifier la vérité à une simplicité de vivre, je ne te suivrai pas dans cette voie ... Deuxième, la vie que tu me proposes, c'est une vie où toute connaissance est dénuée de pouvoir, et où tu rejettes toute forme de domination comme mensonger, ce qui ne me plaît pas du tout ...

Nous sommes des esclaves à coeur d'étoiles, il y a quelque chose qui nous domine, et nous en dominons d'autres, donc si je dois exister ta définition du libre arbitre, alors le libre arbitre n'existe pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: ...   Mer 31 Oct - 13:54

Que de passion pour ce sujet mdr.Je vais vous faire part de mon avis.Selon moi le libre arbitre n'est qu'une création de l'esrit des Hommes pour se sentir libre et l'impression de dominer son destin.Notre caractére,notre passé fait que nous prenons certaines decisions et pa d'autre,que nous faisains certaines choses et pas d'autres.Se dire mettre de son destin est absurde selon moi.Il y a trop de parametre qu'on ne controle pas,trop d'incertitude,trop d'influence du monde qui nous entoure.Mais bon en quelque ligne il est difficile de parler d'un sujet aussi complexe voilivoilou c mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions ???   Lun 5 Nov - 15:19

Bon argument, Saule ... Cependant, tu définis "liberté" comme maîtrise absolue de toutes les déterminations, et c'est là que l'homme pourrait se permettre une certaine modestie.
Spinoza disait que l'homme se sentait libre car il ignorait ce qui le déterminait. Mais à cela on peut répondre : la détermination du monde, son ordre, c'est la manière que j'ai de penser le monde afin ed pouvoir agir dessus. C'est parce que mon pouvoir, ma liberté, c'est d'agir selon des déterminations sur les choses, que j'ai l'impression que les choses m'agitent. Si on inverse le problème de la sorte, toutes ces déterminations qui m'échappenr ne font qu'enterriner le projet de libération de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: réponse   Lun 5 Nov - 19:43

solstice tu n'as pa bien compris se que je disais je ne définis pa liberté com maitrise absolue de tte les détermination je dis plutot que la liberté n'est qu'illusion,inventée par l'homme pour se sentir maitre de son destin,rien n'est predefini mais tout est interdependant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions ???   Dim 11 Nov - 0:29

Si il y un sujet des plus délicats dans l'histoire de la pensée humaine, mise à part l'origine même de notre existence, c'est la question de la liberté de nos actes et pensées.
J'apprécie particulièrement l'intervention de Saule qui résume au mieux ma pensée.
En effet, on définie au plus bref le libre arbitre comme la capacité que chacun possède de décider de ses actes sans aucune influence extérieure. Deux problèmes surviennent alors.

Le premier est de se considérer comme isolé du reste de l'univers. Pourtant, l'Homme fait partie de cette univers au même titre que n'importe quelle espèces animales, végétales ou minérales. Le fait que notre espèce ait été capable de comprendre, rechercher, découvrir, modéliser et exploiter les grands principes et lois qui régissent cet univers est-il pour autant suffisant à nous en démarquer. Nous en oublions que nous ne sommes qu'un simple, quoique complexe, assemblage de matière organique comme toute chose dite vivante et que nous sommes soumis au mêmes lois physiques (Mis à part SuperMan peut-être!!!!).

Le second découle du fait qu'être confronté à un choix est supposé comme un évènement hasardeux, c'est à dire que rien ne prédispose à savoir d'avance l'issue du choix. Mes expériences personnelles et mes réflexions m'ont conduit au fait qu'il n'y ait pas de hasard mais de l'incertitude. Quelle est la différence??
L'un ne nous permet en aucun cas de connaitre l'issue d'un évènement, l'autre nous dit qu'il serait possible de savoir si nous avions eu connaissance de tous les paramètres intervenants.

En résumé, je rejoins l'intervention de Saule et de Solstice sur le fait que le libre arbitre est une convention morale représentant l'ignorance de tous les paramètres que nous subissons et nous donnerez cette impression de nous sentir libre vis à vis du monde qui nous entoure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions ???   Jeu 15 Nov - 9:59

EH, j'ai jamais dit que la liberté était une convention sociale !!
Définir la liberté comme une convention sociale relative à notre ignorance, c'est définir quelque chose par de l'indéfini, et si c'est une convention ,c'est un déterminisme faible, mais qand même, une contradiction entre le concept et ce qu'on veut mettre dedans ...

Bref : scratch

Certaines personnes défendaient l'idée que la liberté était quelque chose qu'on ne pourrait jamais connaître car il était impossible de la définir. La définir signifierait la déterminer d'une manière ou d'une autre, donc produirait la même contradiction qu'auparavant.

Alors, d'accord, l'argument est bon tant qu'on considère que la définition, c'est la totalité de la vie du concept. Or, on le sait bien, les définitions bougent, se modifient, courent après leurs problèmes etc etc ... Dire "une définition", c'est figer un moment spécifique d'un mouvement, qui est la vie d'un concept (qui est la vie tout court pour les gros intellectualistes qui tachent comme moi).
Encore faut il surprendre la constitution sociale de ce concept, dans son mouvement en train de se faire. C'est ce que requiert ton argument à mon sens, sinon, tu ne pourras pas t'en sortir.
Bref, c'est faisable, mais ce n'est pas vraiment mon goût d'appeler une explication sociologique. La sociologie, c'est déjà une théorie du monde, et si tu relis mon intervention, je pose le problème de la liberté en parallèle à la théorie de l'être, de l'ontologie et donc d'une certaine manière, de la sociologie ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: humm   Jeu 22 Nov - 13:40

Solstice,sans vouloir etre outrancier , ton explication est un peu decousue et part ds tous les sens.Le theme de base est le libre arbitre et tu fini par le lié a la liberté et à la sociologie. La liberté et le libre arbitre ne sont pas tout à fait la meme chose selon moi.Et je ne disais pas que la sociologie expliquait mon point de vue,je pense que tu as un esprit trop fixé sur un vision humaniste de s matieres étudiant notre societé.Humanisme qui a le gros defaut de classifier le monde en case étanche.Selon moi tout est lié et voir le monde de façon si cloisonnées enleve tout perspective et l'essence meme de la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Questions ???   Ven 23 Nov - 10:37

Bon, je reprends donc, je suis patient.

Je N'AI JAMAIS LIE LA LIBERTE A LA SOCIOLOGIE, je commentais l'intervention de Fenrir, qui concluait par je cite "En résumé, je rejoins l'intervention de Saule et de Solstice sur le fait que le libre arbitre est une convention morale représentant l'ignorance de tous les paramètres que nous subissons et nous donnerez cette impression de nous sentir libre vis à vis du monde qui nous entoure."
Je disais donc que ce n'était pas le sens de mon intervention (et je parie que toi non plus, tu ne retrouves pas là.)
Je ne lie pas à la fin la liberté à la sociologie, puisque je dis que le problème est parallèle, c'est à dire : qu'il ne le croise jamais ...
Je repète après éclaircissement : la sociologie est déjà une théorie du monde, et je voulais poser le problème en parallèle à une théorie du monde.

Voilà voilà !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions ???   Aujourd'hui à 19:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Questions ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je me pose pas mal de questions sur "le rêve éveillé"
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» questions diverses sur l operation
» Petites questions toutes betes aux lycéens de LLG
» les 10 questions existentielles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Bois des Eldars - Le forum :: Divers... :: Discussions générales-
Sauter vers: