Au Bois des Eldars - Le forum
AVERTISSEMENTS

Bonjour,

Nos conseils ne vont à l'encontre d'aucune croyance ni pratique.

Ils ne remplacent en aucune façon les conseils de votre médecin, ni aucun traitement médical...

Merci

Au Bois des Eldars - Le forum

Parapsychologie, Esotérisme, Nature, Psychologie, Sciences, Minéraux...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 traduction de la stele commemorative de mikao usui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: traduction de la stele commemorative de mikao usui   Mar 8 Jan - 10:25

Après avoir relaté l'histoire du reiki par l'alliance, voici la traduction de la stele de usui, que j'ai trouvé sur le site de patrice gros : http://www.reikido-france.com/



À la mémoire des vertus d’Usui Sensei.
Celui qui étudie beaucoup et qui travaille assidûment pour améliorer le corps et l’esprit, dans le dessein de devenir meilleur, est appelé un “homme de grand esprit”. Ceux qui utilisent ce grand esprit à des fins sociales, telles qu’enseigner la voie juste à de nombreuses personnes et faire du bien à la collectivité, sont appelés “enseignants”. Usui Sensei était l’un d’eux. Il enseigna le Reiki de l’univers. Un nombre incalculable de personnes vinrent vers lui et lui demandèrent de leur enseigner la grande voie du Reiki et de les guérir.

Usui Sensei naquit au cours de la première année de la période Keio, appelée Keio Gunnen, le 15 août (1865). Son prénom était Mikao, et son autre nom se prononçait Gyoho. Il naquit dans le village de Yago, situé dans le district Yamagata de la préfecture de Gifu. Le nom de ses ancêtres est Tsunetane Chiba et celui de son père, Uzaemon. Le nom de famille de sa mère était Kaweai. D’après ce que l’on sait, c’était un étudiant talentueux et travailleur. À l’âge adulte, il voyagea dans plusieurs pays occidentaux et en Chine pour étudier, travailler assidûment. Mais à un moment donné, il eut de la malchance. Malgré cela, il n’abandonna pas et continua à s’entraîner lui-même laborieusement.
Un jour, il alla sur le mont Kurama pour une retraite de vingt et un jours afin de jeûner et de méditer. À la fin de cette période, il ressentit soudainement la grande énergie du Reiki sur le sommet de sa tête, ce qui apporta le système de guérison par le Reiki. Il l’utilisa tout d’abord sur lui-même puis il l’essaya sur sa famille. Puisque cela fonctionnait bien pour des affections variées, il décida de partager cette connaissance avec un public plus large. Il ouvrit une clinique à Harajuku, Aoyama - Tokyo -, en avril de la onzième année de la période Taisho (1922). Il ne donna pas seulement des traitements à d’innombrables patients venant de partout, mais il anima des ateliers pour répandre sa connaissance. En septembre de la douzième année de la période Taisho (1923), le tremblement de terre dévastateur Kanto, secoua Kyoto. Des milliers de personnes furent tuées, blessées ou devinrent malades par la suite. Usui Sensei pleurait son peuple, mais il donna aussi du Reiki à la ville dévastée et il utilisa ses pouvoirs de guérison sur les survivants. Sa clinique devint rapidement trop petite pour s’occuper de la multitude des patients. Ainsi, en février de la quatorzième année de la période Taisho (1924), il en construisit une nouvelle à l’extérieur de Tokyo, à Nakano

Sa renommée se répandit rapidement dans tout le Japon, et des invitations de villes et villages éloignés commencèrent à affluer. Un jour, il alla à Kure, une autre fois dans la préfecture de Hiroshima, puis dans celles de Saga et de Fukuyama. Ce fut durant son séjour à Fukuyama qu’il fut frappé par une attaque fatale, le 9 mars de la quinzième année de la période Taisho (1926). Il avait 62 ans.
Usui Sensei eut une femme nommée Sadako ; son nom de jeune fille était Suzuki. Ils ont eu un fils et une fille. Le fils, Fuji Usui, prit la succession de l’affaire familiale après le décès d’Usui Sensei.
Usui Sensei était une personne très chaleureuse, simple et humble. Il était en bonne santé physique et bien proportionné. Il n’a jamais cherché à se rendre intéressant et il avait toujours un sourire sur le visage ; il était également très courageux face à l’adversité. Il était, en même temps, une personne très précautionneuse. Ses talents étaient nombreux. Il aimait lire, et ses connaissances étaient vastes tant en histoire, en médecine, en psychologie, en art divinatoire et en théologie des religions du monde (bouddhisme, Chistianisme, etc.). Cette habitude de toute une vie d’étudier et de s’informer l’a certainement aidé à construire la voie de perception et de compréhension du Reiki.
Le Reiki guérit non seulement les maladies, mais il amplifie aussi les capacités innées, équilibre l’esprit, développe la santé physique et permet donc d’atteindre le bonheur. Afin d’enseigner cela aux autres, vous devriez suivre les cinq principes de l'Empereur Meiji et les contempler dans votre coeur.
Ils devraient êtres énoncés chaque jour, une fois le matin et une fois le soir :


Aujourd’hui :

ne vous mettez pas en colère
ne soyez pas inquiets
soyez reconnaissants
travaillez ardemment sur vous-même
soyez bons envers les autres


Le but ultime est de comprendre l’ancienne méthode secrète pour atteindre le bonheur et de cette façon, découvrir en toute occasion un traitement pour de nombreuses affections. Si ces principes sont suivis, vous réaliseriez la grande tranquillité d’esprit des anciens sages. Pour commencer à diffuser le système du Reiki, il est important de commencer par quelque chose de proche de vous ; ne commencez pas par quelque chose d’éloigné comme la philosophie ou la logique.
Asseyez-vous en silence chaque matin et chaque soir, avec vos mains jointes placées en position de gasshô. Suivez les grands principes, et soyez pur et tranquille. Méditez en votre coeur et faites les choses à partir de l’espace tranquille à l’intérieur de vous-même. N’importe qui peut accéder au Reiki parce qu’il commence à l’intérieur de soi.
Des paradigmes philosophiques sont en train de changer le monde. Si le Reiki peut être répandu à travers celui-ci, il touchera le coeur humain et les morales de la société. Il aidera beaucoup de personnes, non seulement en guérissant les maladies, mais la terre comme un tout. Plus de 2000 personnes ont appris le Reiki avec Usui Sensei. Plus encore de ses disciples principaux, qui ont propagé le Reiki bien davantage. Même maintenant, après le décès d’Usui Sensei, le Reiki continuera de se diffuser loin et à grande échelle, pour un long temps à venir. C’est une bénédiction universelle que d’avoir reçu le Reiki d’Usui Sensei et d’être capable de le transmettre à d’autres. De nombreux élèves d’Usui Sensei se sont réunis pour construire cette stèle commémorative, ici, au temple Saihoji, dans le district de Toyotoma.


Il m’a été demandé d’écrire ces mots afin d’aider à garder son grand travail vivant. J’apprécie profondément son oeuvre et j’aimerais dire à tous ses disciples que je suis très honoré d’avoir été choisi pour cette tâche.
Puissent de nombreuses personnes comprendre quel grand service Usui Sensei a rendu au monde.

Cette inscription fut écrite par Juzaburo Ushida et Mayasuki Ohada, en février 1927.


Sources : Andrew Boling (site plus accessible) ; Gendai Reiki Ho, Hiroshi Doï et Reiki, the legacy of Dr. Usui, Frank Arjava Petter, Lotus Light Publications.
Traduction du Révérend Hyakuten Inamoto.
Revenir en haut Aller en bas
 
traduction de la stele commemorative de mikao usui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Temple Saihôji : le mémorial de Mikao Usui
» "Reiki, médecine mystique de Mikao Usui", de Pascal Treffainguy.
» Le grand livre du Reiki tibetain
» Stèle des paras coloniaux au camp de Meucon
» Reiki usui et métaphysique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Bois des Eldars - Le forum :: Reiki... :: Reiki - généralités...-
Sauter vers: